Mivo Energie a plusieurs types de bénéficiaires :

  • les utilisateurs des produits diffusés ;
  • les familles des utilisateurs et notamment les enfants qui sont exposés aux mêmes problèmes sanitaires que leurs mères, liés aux émissions de fumée émanant des foyers traditionnels. Par ailleurs, l’ensemble de la famille bénéficie de l’éclairage et des économies réalisées en cas d’achat d’une lampe solaire ;
  • les artisans locaux et PME locales qui fabriquent les foyers améliorés ou fournissent les lampes solaires ;
  • les distributeurs des produits.

Les nouvelles technologies de foyers de cuisson permettent de réduire les émissions de carbone et de particules fines, très dangereuses pour la santé. Par exemple, un foyer amélioré à biomasse « avancé » permet des réductions des émissions en laboratoire de 50 à 70% par rapport à un foyer traditionnel. Un foyer GPL permet en moyenne une réduction des émissions domestiques dangereuses (monoxyde de carbone et particules fines) de plus de 90% par rapport à un foyer à traditionnel, ce qui correspond aux recommandations de l’OMS pour réduire substantiellement le risque de maladie dû à la pollution de l’air.

Par leurs actions, les programmes dynamisent les filières de production et de distribution des équipements de cuisson et d’éclairage propres, favorisant ainsi la création d’emplois et le renforcement d’activités génératrices de revenus. Ils sécurisent et favorisent l’augmentation du revenu des revendeurs, d’une part en assurant un appui marketing et le cas échéant un financement de stock, d’autre part en appliquant une structure tarifaire permettant une redistribution équitable de la valeur ajoutée générée. Par les formations qu’ils reçoivent, les vendeurs développent leurs compétences dans le domaine de l’accès à l’énergie et de l’environnement, et cette activité au service du bien-être de leur communauté leur permet de se sentir valorisés et est par conséquent un facteur d’intégration.

Enfin, la question de l’énergie est en lien direct avec les préoccupations environnementales et en particulier avec la lutte contre la déforestation et le changement climatique. Les produits promus par les programmes permettent de réduire de façon significative le recours à la biomasse ligneuse en économisant jusqu’à 40% de combustible pour les foyers améliorés, ou en transférant l’usage de combustible vers une autre source d’énergie (GPL, biogaz, solaire), réduisant simultanément le dégagement de GES.

Quelques chiffres en 2017 : 

586 582 FCFA d’économies pour les ménages

5617 tonnes de CO2 évitées

6422 tonnes de bois préservées

Publicités